éléctrothérapie

Dans le cas du mal de dos, l’électrothérapie (faisant partie de la physiothérapie) consiste à coller les électrodes sur le dos, procurant ainsi une sensation de fourmillement qui va également réchauffer l’ensemble de la zone stimulée et ainsi décontracter les muscles.

En effet, le courant électrique, envoyé via les électrodes, va interférer avec la conduction nerveuse qui va du dos au cerveau brouillant ainsi les messages nerveux provoquant la douleur. Les courants utilisés sont de basse ou très basse fréquence (de moins de 10 Hz à maximum 200 Hz).

Actualité Mainstay Medical, un pacemaker contre le mal de dos

Une société Irlandaise, « Mainstay Medical », a en effet mis au point un appareil qui a la capacité de lutter contre les douleurs dorsales et lombaires. Il s’agit d’un stimulateur électrique placé au niveau des muscles lombaires qui génère de petites impulsions électriques stimulant les muscles lombaires. Ce dispositif ferait disparaitre ces douleurs lombaires. En tout cas, c’est la promesse tenue par cette société.

Etudes mondiale sur le mal au dos du British Medical Journal publiée le 25 mars 2014

Etude sur le mal de dos du British Medical Journal publiée le 25 mars 2014 : Le mal de dos et particulièrement des lombaires est la principale cause d’incapacité dans le monde, c’est officiel ! Près de 10% de la population mondiale en souffre ! De plus, on vient d’apprendre que ces douleurs lombaires sont à l’origine d’un tiers…

discopathie dégénérative, une origine génétique ?

La discopathie dégénérative, qui fait partie du processus normal de vieillissement est une affection encore mal connue. Elle est liée à l’âge, l’obésité et le tabac mais elle est également en lien avec certains gênes. Certains constituants des disques peuvent être manquants ou de mauvaise qualité comme par exemple les « aggrécanes » qui sont des protéines dont le rôle est d’attirer l’eau afin que les disques intervertébraux soient hydratés en permanence.

Chirurgie du dos

Rassurez-vous, il faut savoir que la grande majorité des lombalgiques, entre 90 et 95 % d’entre eux, ne seront jamais opéré ! Ils existent de nombreuses autres alternatives avant d’aller au bloc opératoire.

Les chirurgiens expliquent qu’un bon nombre de patients pense qu’un recourt à la chirurgie est systématique en cas de hernie discale. Or c’est faux. En effet, dans 1 cas sur 2 environ, la hernie discale va régresser spontanément. D’autre part, la hernie peut être visible en imagerie et être totalement indolore.

Le mal de dos

Et bien, parce que le mal de dos, c’est le « mal du siècle » et qu’il peut avoir un impact très important sur notre vie au quotidien et dans notre vie professionnelle si l’on ne s’en occupe pas sérieusement.

Maintenir son dos en bonne santé est primordial lorsque nous savons que notre dos va être incliné en moyenne entre 1500 et 2000 fois dans la journée.

Sur ce site, totalement gratuit, sans publicité et entièrement dédié à la communauté des personnes souffrant du mal au dos, nous verrons que personne d’autre que nous n’est le plus à même de soulager nos douleurs ponctuelles ou chroniques au travers de tout un arsenal de solutions thérapeutiques qui peuvent nous être proposées, mais aussi au travers d’une bonne hygiène de vie.

Soulager le mal de dos par l’acupuncture

Bien que n’étant pas prouvé scientifiquement, l’acupuncture semble avoir des effets bénéfiques chez certaines personnes souffrant du dos.
Associée à des antalgiques, des séances de kiné ou de manipulation vertébrale, l’acupuncture peut augmenter les effets antalgiques.

Selon une étude réalisée sur 18 000 patients de Acupuncture for chronic pain individual patient data meta analysis de 2012, l’acupuncture serait d’une efficacité supérieure aux antalgiques dans le cas de douleurs chroniques des cervicales et des lombaires )

Les bienfaits du yoga pour le dos

Dans les différentes postures existantes en Yoga, beaucoup provoquent un étirement d’une ou de plusieurs parties du corps dont une bonne partie étirent le dos et ainsi les vertèbres lombaires soulageant ainsi les disques intervertébraux souvent responsable de notre mal de dos. Précisons que le yoga va également travailler les muscles abdominaux qui sont aussi déterminant pour un bon maintien de notre buste.

Cet enchaînement de postures doit être réalisé avec fluidité, calmement dans la maîtrise du mouvement tout en ayant une respiration adéquate appelée la « respiration ventrale ».