le mal au dos et les médicaments

L’aspirine : (acide acétylsalicylique).

L’effet de l’aspirine est de bloquer la production des prostaglandines. Ce sont les hormones de la douleur qui vont prévenir le cerveau que quelque chose ne va pas. Elles sont libérées lorsqu’un tissu ou un organe est en souffrance, comme lorsqu’on se coince un doigt dans une porte ou lors d’un lumbago ou d’une lombalgie. Grâce à l’aspirine, une fois la production de ces prostaglandines bloquées, « l’influx » de la douleur sera supprimé dans une certaine mesure.